Premier Cru 1966 Pitié Salpêtrière

Accueil > L’ ASSOCIATION > Le dîner d’hiver 2015

Le dîner d’hiver 2015

jeudi 2 avril 2015, par Dicky

Pharamond Dîner aux Halles à Paris le 9 février 2015

Annick et Jean se sont bien activés: 50 personnes furent intéressées par notre dîner d'hiver! et se sont déplacés. Soit 39 membres de l'association et 11 conjoints non‑membres.

Thierry ANCELLE, Patrick BERGEVIN, Geneviève BROUSSE, Jean BRUXELLE, Michel BUSSONE, Jean‑Pierre et Catherine COLLET, Anne‑Marie DALLE‑HENRI, Jacques et Sylvie DESHEULLES, Isabelle DIOUDONNAT‑MAGNIER, Serge DISEGNI, Guy DUGUE, Hélène EUDIER, Anne‑Marie FAUGERON‑BUSSONE, Jean‑Pierre et Yolaine FARCET, Gérard et Annie FELDMAN, Jean et Nicole FRETIN, Philippe et Marie GERHARDT, Richard GUESDE, Blandine GUETTIER, Gilles GUIBERT, Elisabeth HAIGNERE, Jean‑Paul HENRI, Charles et Anne‑Marie HUBERT, Jean‑Jacques JOURDANNEAU et Jacqueline CANUET‑LAPIERRE, Jean LAVABRE, Marc LECLERC du SABLON, Chantal et Bernard LEFAURE‑GHEUX, Hélène LEROY‑BERGEVIN, Denis et Marie LEVEILLER, Jacques Mac ALEESE, Jean‑Claude MAGNIER, Catherine PAPPE, Bruno ROSTAIN, Viviane ROTH, Jean et Béatrice ROUSSAT, Annick SACHET, Marie Laure SARI‑LERET, Catherine SAVIGNAC‑FOURESTIE et Martine SPRUNG.

Tout ce monde s'est retrouvé au 1er étage du restaurant choisi par le Président.
- Etaient-ils attirés par le menu ? (on nous a suggéré : velouté de potirons aux noisettes, puis filet mignon avec boudin noir et pommes, probablement plus consensuels que leurs tripes à la mode normande.)
- ou bien par le cadre célèbre (Ernest Hemingway nous avait précédé - probablement dans un des salons particuliers du 2ème étage) de cette superbe maison en plein Paris (associant boiseries, miroirs et pâtes de verre superbes.)
- Je pense surtout que tous étaient principalement impatients de se retrouver pour une bonne soirée entre amis.
De fait, la nourriture fut excellente (merci au chef!), et les discussions animées par la joie de se retrouver. L'exiguïté des locaux n'a malheureusement pas permis de circuler pendant le service parmi les deux très longues tables dressées en enfilade.
Ce fut partie remise après l'arrivée de la compote de pommes au calvados ! Après le repas plusieurs d'entre nous ont visité les lieux avec intérêt, en imaginant façilement les scènes qui devaient se tenir dans ces somptueux salons galants...
Nous ne nous sommes pas quittés trop tard, en faisant promettre à Jean de recommencer bientôt de susciter encore ce genre d'émotions.